Les malheurs de Martin

Martin n’avait pu fermer l’œil.

Il maugréa.

La porte d’entrée avait grincé toute la nuit sous les bourrasques du vent nocturne.

Le robinet du lavabo avait goutté imperturbablement.

Il ronchonna.

L’aspirateur s’était mis en marche.

En se levant il avait constaté que l’ampoule de sa lampe de chevet était grillée.

Il jura fortement.

La chasse d’eau perdait.

La télévision ne marchait plus.

Il grommela.

Le lustre du salon s’effondra.

Il tenta d’ouvrir les volets qui coincèrent ses doigts.

Il avait oublié d’acheter du café.

Alors, il hurla de souffrance.

Laisser un commentaire