Archive pour le 21 août, 2009

Une réussite sociale

21 août, 2009

Directeur de communication chez Morrisson-France grâce aux recommandations de ma mère, j’avis une place enviée, aucun souci matériel et une existence de rêve. A vrai dire, je ne faisais rien et mon inactivité ne préoccupait personne. Je dirais même qu’elle rassurait Venturini, le directeur général de Morrisson-France qui avait pris soin de placer à mes cotés Claudine qui, elle, s’occupait du reste, c’est-à-dire de tout.

Je n’avais même pas très bien compris l’activité principale de Morrisson France. J’hésitais entre plusieurs hypothèses : j’avais entendu parler de conseil stratégique international ou alors de transactions financières stratégiques. Le seul élément que j’avais intégré, c’est qu’il y avait le mot « stratégique » dans la raison d’être de la firme. Je ne manquais pas de l’employer chaque fois que les circonstances me plaçaient dans une situation à caractère professionnel.

Claudine avait rapidement compris mon inaptitude à entendre quoique ce soit aux affaires, et l’inadéquation entre mon tempérament indécis et les qualités indispensables à une activité spécialisée digne de ce nom. Avec ses jupes droites, ses chemisiers blancs, et ses lunettes à fortes montures, elle m’impressionnait par sa propension à mener à bien plusieurs sujets à la fois. Convaincue de mon inutilité chronique, comme moi-même d’ailleurs, elle ne me demandait rien d’autre que de paraître parfois dans des cocktails ou des réunions de pince-fesse en évitant de prononcer trop souvent le mot « stratégique ». Elle m’avait mis au point quelques phrases types que je pouvais utiliser sans ruiner la réputation de la maison. « Cher ami, compte tenu de l’envergure internationale de votre firme, nous devrions travailler ensemble » était du meilleur effet devant un acheteur potentiel. J’étais autorisé à dire également « Le Président tient beaucoup à vous recevoir, vous savez ». J’ignorais de quel président il s’agissait, mon interlocuteur aussi, mais la phrase ouvrait toutes les éventualités.

(suite…)