Archive pour le 4 août, 2009

Ballades à Saint-Tropez

4 août, 2009

Je suis là, avachi sur mon fauteuil, dégoulinant d’une sueur sale et nauséabonde. Un bob ridicule descendu sur le nez, je fais semblant de dormir. D’ailleurs je ne sais pas quoi faire d’autre. Depuis le pont supérieur, terrassé de soleil, je les entends tous malgré le brouhaha de la foule. L’occupation primaire du chaland de base sur le port de Saint-Tropez est de déambuler en traînassant ses tongs, tout en essayant de calculer mentalement les revenus des propriétaires de chacun des yachts somptueux qui s’alignent, arrogants et flamboyants, devant ses yeux embués de prolétaire endetté.

Je n’y suis pour rien. Papa était déjà dans la vente d’armes et Papa a fortement insisté pour que je prenne la relève de la gestion de son richissime patrimoine. Et quand Papa insiste, il est de bon ton d’acquiescer vivement. Je ne me voyais pas lui répondre que j’envisageais une carrière plus classique, un peu moins risquée et donc moins lucrative.

Depuis que les hommes s’entretuent pour défendre un territoire ou parfois des idées, c’est-à-dire depuis le début du Monde, le commerce des outils de guerre a été florissant. Les progrès de la civilisation bourgeoise ont imposé aux belligérants occidentaux d’être un peu plus discrets dans leurs entreprises de tuerie, mais une clientèle plus exotique se presse désormais avec avidité à nos guichets. Je viens de terminer l’une de mes plus belles ventes de chars d’assaut à un groupe de rebelles enturbannés qui envisagent de s’emparer du pouvoir dans une république d’Asie Centrale dont j’ai oublié le nom.

(suite…)