Archive pour le 19 mai, 2009

Un début de carrière

19 mai, 2009

C’était mon premier braquage. Mais Mouloud, Tonio et Hermann avaient l’habitude : ils m’avaient convaincu que le risque était mince et que l’opération qu’ils projetaient me permettrait d’entrer tranquillement dans la Carrière.

Mouloud avait conquis de haute lutte la direction de la bande des « Fous Furieux » qui semait la terreur et la drogue dans mon quartier. Avec son faciès de boxeur, sa longue cicatrice sur la joue droite qu’il balayait du pouce lorsqu’il réfléchissait, on voyait bien qu’il avait beaucoup vécu. Sa carrure et ses poings impressionnaient son entourage, mais quand son sourire d’enfant découvrait ses dents blanches, il séduisait qui il voulait. Il m’avait à la bonne, Mouloud : il me disait souvent que j’étais un bon petit gars et qu’il pressentait beaucoup de potentiel en moi.

Tonio était l’Espagnol du coin. Petit, vif, nerveux, il savait vous fusiller de ses petits yeux noirs perçants. Si vous n’aviez pas le bonheur de lui plaire, il sortait son couteau en feignant d’examiner sa lame pour bien faire comprendre qu’il convenait de ne pas le contrarier. Je ne lui avais jamais vu peigner sa tignasse couleur corbeau. Par contre, son éternel blouson de cuir noir, orné de multiples objets aussi mystérieux qu’hétéroclites, montrait l’élégance de son propriétaire et suscitait l’admiration de tout ce que la cité comptait de jeunes malfrats.

(suite…)