Archive pour le 15 mai, 2009

Jeux de physionomie

15 mai, 2009

Lorsque Jean rencontra Jeanne, il fut tout de suite séduit par ses yeux de braise. La jeune fille aima d’emblée le sourire malin du jeune homme.

Elle le présenta à son père qui jeta sur le soupirant de sa fille un œil torve et un regard sourcilleux. Jean, le bec enfariné, ne s’attendant pas à un tel accueil, n’en crut pas se oreilles lorsque le père de sa bien-aimée ouvrit la bouche pour lui dire de ne pas mettre le nez dans ses affaires.

Lorsque Jean présenta Jeanne à ses parents, ceux-ci eurent une moue de dédain. Son père prit même une mine effarée tant il avait rêvé d’un meilleur parti pour son fils. Sa mère avait le visage des mauvais jours tandis que sa soeur eut un rictus de dégoût.

Jean trouvait néanmoins que Jeanne avait un minois charmant tandis que Jeanne trouvait à Jean une physionomie avenante. Malgré les simagrées de leurs entourages, les deux jeunes gens eurent le front de convoler sous l’œil bienveillant de l’abbé Ducard et à la face du Monde.