Archive pour le 10 mai, 2009

Poème surréaliste (suite)

10 mai, 2009

Poubelle, libelle, mirabelle, rebelle, plus belle, ni belle ni soumise.

Un être, un homme, un individu, un particulier, une silhouette, un squelette, une ombre.

Très cher, cher ami, mon cher, Loir-et-Cher, Michel Delpech, bien en chair, monter en chaire, très cher, coûteux dirais-je même.

Une étoile, deux étoiles, trois étoiles, quatre étoiles… le ciel est étoilé ce soir, il fera beau demain

Se porter garant, se porter au secours, se porter au devant, se porter dans une chaise à porteur, je me porte beaucoup mieux, je vous remercie.

L’homme de Cromagnon, la femme de Cromagnon, l’enfant de Cromagnon, la tante de Cromagnon et n’oublions pas le boulanger de Cromagnon !

Le berger étudiait les noms parisyllabiques en latin et sa chèvre arriva.

Sans réserves, sous réserves, avec réserves, mes réserves de pots de confiture.

Hystrion, aède, troubadour, chanteur et Georges Brassens

Poule mouillée, coq en pâte, poulet rôti, dindon de la farce et dix de der

Casse-pieds, casse-cou, se casser le nez, casse-toi pauvre c… !

Comme si de rien n’était et rien naît.

Vers le bord, vertige, vert de peur, verre en mains, versifions.