Archive pour le 20 avril, 2009

Un désaccord chromatique

20 avril, 2009

Le rouge et le bleu ne s’entendent pas du tout. La mésentente dure depuis longtemps. La preuve c’est que quelqu’un a pris soin de les séparer sur le drapeau tricolore par le blanc, qui n’a rien demandé à personne. Le rouge s’énerve souvent, on pourrait dire qu’il voit rouge, le rouge ! Le sang lui monte aux joues lorsque le bleu lui reproche son tempérament trop agressif. Le rouge met alors en évidence la multiplicité de ses tons et de ses dégradés qu’il trouve du meilleur effet. Ce n’est tout de même pas le bleu qui peut réussir ce chatoiement de teintes empourprées quand l’automne embrase les prés et les forêts tout de même ! Et puis le rouge fréquente la haute société, il n’a donc rien à voir avec le milieu prolétaire du bleu. Personne n’a jamais dit qu’on allait déployer le tapis bleu pour accueillir des hôtes de marque ! Par contre, on parle fréquemment dans les familles ouvrières du bleu de travail !

Le bleu, lui, vante l’harmonie des ciels marins et des flots de l’océan qu’il souligne à merveille en été comme en hiver. Le bleu dispose de nombreuses variétés qui en fait une couleur très subtile : l’indigo, le cyan, l’outre-mer ! Et puis, il sait aussi tellement bien se mêler aux reflets d’argent dans le regard des jolies femmes lorsqu’elles deviennent amoureuses. On n’a encore jamais vu des yeux rouges lorsque les sentiments enfièvrent les coeurs, enfin sauf sur des photographies ratées. De plus, contrairement aux affirmations du rouge, le bleu s’enorgueillit d’une lointaine ascendance aristocratique. Il fut la couleur des rois de France dès les premiers capétiens. Enfin, jusqu’à cette regrettable affaire de 1789.

(suite…)