Archive pour le 3 avril, 2009

Notre rubrique sportive

3 avril, 2009

 L’arbitre lève le bras. Hors-jeu des All Blacks à trente mètres en face de leurs poteaux. La foule se lève, rugit, acclame ce geste. Il y a de quoi. A la 79 ème minute, en finale de la Coupe du Monde, alors quela France etla Nouvelle-Zélande sont à égalité 21-21, cette décision est synonyme de victoire quasi certaine pour nous. Je dis « quasi » car il va falloir le réussir ce coup de pied. Je sens que ça va me tomber dessus. J’étais ravi de disputer cette finale en raison de la blessure du demi d’ouverture titulaire, mais je ne me voyais pas dans la peau de l’ultime responsable de la victoire ou de la défaite.

Le capitaine se tourne vers moi en me tendant le ballon. Il n’a aucun doute le capitaine. Un sourire, une petite tape d’encouragement sur l’épaule : il est certain que ce sera une simple formalité pour le buteur réputé infaillible que je suis. Je n’ai rien manqué depuis le début du match : je ne me vois pas refuser l’honneur de le conclure victorieusement. L’arbitre enjoint ses deux assesseurs de se poster avec leurs drapeaux derrière les poteaux pour juger la trajectoire de la balle.

Il va falloir retrouver un zeste de lucidité. Après avoir tenu tête à quinze All Blacks déchaînés pendant une heure vingt, la lucidité me semble un luxe hors de prix. L’équipe est à bout. Les avants sont méconnaissables tant ils se sont battus au corps à corps. Les visages sont tuméfiés, les maillots déchirés. J’ai mal partout. Pendant tout le match, nous avons plaqué à tour de bras des monstres dont le plus chétif atteint le quintal, tout en muscles. En plus, ils n’ont pas fait de cadeaux : dans la bataille, leurs crampons n’ont épargné personne. Les coups de poings et de boule ont été largement distribués de part et d’autre.

(suite…)