Archive pour le 28 mars, 2009

Un voyage ennuyeux

28 mars, 2009

Pendant les douze derniers mois, Jean Mercadier  avait souvent pensé à son instituteur de CM2, Monsieur Perrot. Il entendait encore la voix tonitruante et terrorisante du vieil enseignant :

-          Mercadier, vous ne ferez rien de bon dans la vie !

Jean Mercadier était un élève doux, rêveur et peu porté vers l’effort intellectuel. Il n’avait jamais perçu clairement la nécessité de retenir par cœur les poèmes de Monsieur Verhæren, qu’il trouvait d’une désespérante monotonie, puisqu’au bout du compte il s’agissait toujours de constater que les feuilles mortes tombaient en automne, en tourbillonnant dans le vent, frisquet si possible, tandis qu’un blanc manteau blanc s’étendait imperturbablement sur la campagne pendant les longs mois d’hiver.

Mais si Monsieur Perrot vivait encore, ce qui n’aurait pas étonné Jean Mercadier tant il lui semblait que son maître était un dur à cuire, il devait être stupéfait de l’aventure de cet élève qu’il considérait comme un bon à rien.

Jean Mercadier était le commandant de bord de la navette spatiale qui fonçait droit sur Mars depuis plus d’un an. Il allait être le premier être humain à poser le pied sur la Planète Rouge, qui ne l’était peut-être pas autant que les savants terriens le croyaient.

Jean Mercadier pensait aussi à Bernadette, celle qui aurait pu être la femme de sa vie. Mais elle l’avait quitté après cinq ans de vie commune. Pour elle, Jean Mercadier était un être terne, sans relief, casanier alors qu’elle aimait l’aventure, les voyages, la randonnée, l’imprévu. Jean Mercadier avait dans l’oreille cette sentence ultime qu’elle avait prononcée un samedi matin en revenant du marché, alors qu’elle ne s’était même pas encore débarrassée de son cabas :

-          Tu ne me fais plus rêver, Jean !

En voilà une qui devait être bien surprise aujourd’hui !

(suite…)