Au marché ce matin… (par Tintin)

La maman de Jojo va au marché. Elle achète trois choux-fleurs à 8,50 francs l’un. Le père François ayant voté contre l’euro affiche toujours ses prix dans la monnaie historique. On rappelle qu’un euro vaut 6,56 francs et que la père François essaie toujours de refiler des choux-fleurs pourris, ce dont la mère de Jojo s’aperçoit ce matin. Le ton monte et la mère de Jojo réussit à enlever l’affaire avec un rabais de 50% sur le troisième choux-fleur dont l’allure, soit dit en passant, n’est pas très engageante.

Elle demande à voir les barquettes de fraises du père François. Instruite par l’expérience, elle examine les fraises une par une. Le père François lui demande si ça va durer longtemps ce manège. La mère de Jojo dit qu’elle regarde toujours la marchandise avant de l’acheter. Le père François lui fait don de la barquette de fraises parce qu’il a autre chose à faire.

La mère de Jojo interroge ensuite la mère Poulard qui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ne vend pas du poulet mais du poisson. Le poisson de la mère Poulard est-il frais ? Non, non, s’écrie cclle-ci d’un ton plaisant, il date de trois semaines! La maman de Jojo comprend la plaisanterie comique de la mère Poulard et lui achète une tranche de cabillaud pour 5,80 euros.

Sachant que la mère de Jojo a sur le dos un crédit revolving de 15 euros par mois à cause du vendeur sympa de chez Carrefour, que Jojo n’aime pas le choux-fleur et que le père François ne supporte plus la mère de Jojo, on pose la question : comment allez-vous ?

Laisser un commentaire