Publicité pour l’auteur

24 mars, 2015

amoi-bis

compteur
<

Ne dépassons pas les bornes

16 juin, 2019

« Je suis borné. »

« Ah bon ? Vous le reconnaissez sans honte ? »

« Absolument, moi je ne dépasse jamais les bornes. »

« Il faudrait quand même penser à repousser vos limites. C’est toujours mieux d’avoir l’esprit un peu plus ouvert. »

« Non, on ne sait jamais sur quoi on l’ouvre, ça peut être dangereux ! »

« J’en déduis que vous n’avez pas inventé le fil à couper le beurre, ni l’eau chaude non plus. »

« Exact, ce n’est pas moi. J’ai une petite vie bien rangée. Je ne suis pas une lumière, je ne risque pas d’illuminer mon entourage. »

« Mais vous avez tout de même fait quelque chose d’original dans votre vie. Enfin j’espère ! »

« Peut-être un collier de nouilles en maternelle pour ma mère. »

« Vous êtes curieux. D’habitude les gens qui sont étroits d’esprit ne le reconnaissent pas. Ils n’en sont même pas conscients. Au contraire, plus ils sont cruches, plus ils sont contents d’eux-mêmes. »

« Ne me dites pas que reconnaitre son incompétence, c’est une preuve d’intelligence. »

« Ben… si, ça y ressemble ! »

« Vous bouleversez mes repères. Je préfère être béta si ça ne vous dérange pas. Comme ça au moins, je ne déçois personne. Les gens intelligents finissent toujours par se décevoir eux-mêmes. »

« Bon, moi je veux bien que vous soyez un peu nigaud, mais vous êtes tout de même agrégé de philo. »

« Voila qui ne prouve rien. J’ai tout appris par cœur. Vous faites quelques citations et hop ! C’est bon, vous avez l’air philosophe. On peut être philosophe et dire des âneries, c’est autorisé, c’est même très pratiqué. » 

« Vous êtes sûr que vous ne voulez pas sortir de votre zone de confort ? »

« Non, je connais bien mon domaine, je ne vais quand même pas m’intéresser au vôtre. Je risquerais d’être déstabilisé. Ce serait complet : borné et déstabilisé ! »

Cric ! Crac !

15 juin, 2019

Dans une crique

Il y a des criquets.

Un croque-mort

Croque

Un croque-monsieur

Et des croquettes

En jouant au croquet.

Je vous fais un croquis ?

Ce n’est pas une craque.

Le rapt du chien du pape

14 juin, 2019

A Gap

Un jap

Kidnappe

Le chien du pape

Qui jappe

Et qui lape.

Le jap écoute un rap

En consultant Google Map

Pour aller au Cap.

Un homme à la mode

13 juin, 2019

« Vous avez vu : le pli de mon pantalon est parfait ! »

« Vous êtes très élégant en effet. Mais vous vous rendez à un bal costumé ? »

« Pas du tout ! Sot ! Figurez-vous que je relance le port de la redingote. Je vais être suivi par tous mes followers sur instagram. »

« Pour le moment, vous être suivi par les gens qui rigolent dans la rue. Et le haut-de-forme c’est indispensable ? »

« Evidemment ! Nos aïeux avaient un chic fou. Quand je pense qu’on l’a remplacé par les casquettes à l’envers ! »

« Bon d’accord. Et le gilet avec le gousset pour mettre la montre de votre arrière-grand-père, c’est pratique ? »

« Non, mais lorsque je sors ma montre du gousset, c’est un geste qui a une classe incroyable. C’est autre chose que de regarder l’heure sur son portable. D’ailleurs, c’est tellement classe de sortir sa montre à gousset que je consulte l’heure toutes les dix minutes. »

« Et on n’a pas encore parler de vos gants blancs, c’est de la peau de chevreau, il parait ? »

« Mais bien sûr ! Ces gants m’évitent de mettre les mains n’importe où !  Dans les transports en commun, les gens laissent leurs microbes sur les barres de maintien. »

« Bon, soit… et la canne… vous avez failli m’éborgner ! »

« C’est le must. Vous avez vu comment j’en joue ? C’est une espèce de prolongement qui met en évidence la souplesse de mon poignet. C’est le summum du chic. Remarquez également la façon dont est ouvragé le pommeau d’argent. Je suis en admiration tous les jours devant mon pommeau. »

« Et vos bottines, pff… »

« Comment vous vous gaussez de maître Luigi, le bottier de ma famille depuis quatre générations ? »

« Il doit commencer à se faire vieux. »

« Vous n’imaginez tout de même pas que je vais me rendre à mon club en tennis. Et coiffé d’un béret pendant qu’on y est ? »

L’histoire d’un évêque ouzbek

12 juin, 2019

Un évêque

Ouzbek

Boit sec

Avec

Un mec

Tchèque

Et un Grec

Qui joue aux échecs

Au Québec

Avec son fennec.

Une sorcière

11 juin, 2019

« J’ai rêvé de vous. »

« C’est très flatteur, dois-je conclure, monsieur que ma personnalité enflamme vos sens ? »

« C’est-à-dire que dans mon rêve, vous n’êtes pas très sympathique, madame. »

« J’en suis navrée. Qu’est-ce que je pourrais faire pour m’améliorer ? »

« Il faudrait me regarder avec aménité, alors que votre beau regard bleu me terrorise la nuit venue. Il me fixe de manière menaçante. »

« C’est-à-dire que votre silhouette ventripotente ne me fait absolument pas rêver, moi ! »

« Et vos ongles longs et rouges… Dans mes rêves, on dirait de longues griffes. Quand vous vous précipitez sur moi avec un air goulu et vos longs doigts tordus. J’ai une frousse de tous les diables. »

« Je vais arrêter de me faire les ongles. Et pour ma coiffure, ça va ? »

« Non pas du tout. Quand je dors, vous avez les cheveux dressés sur la tête comme une sorcière. D’ailleurs, si vous pouviez oublier votre balai, ça m’arrangerait. »

« Je vais passer à l’aspirateur. Personne n’a vu une sorcière à cheval sur un aspirateur, ça n’existe pas même dans votre imaginaire. »

« Et puis, votre bouche, vous l’avez vue ? En pleine nuit, une bouche ensanglantée qui se jette sur vous, vous trouvez ça agréable ? »

« Bon, d’accord, je vais changer de rouge à lèvres. »

« Et puis faites vous limer les incisives. Je n’ai pas envie d’être déchiqueté. Je me réveille en sursaut et en sueur. Je vous assure que c’est extrêmement désagréable d’être dévoré tout cru ! »

« Je n’ai encore mangé personne. »

« Et d’abord, pourquoi êtes-vous si grande ? Dans mon cauchemar, vous faites au moins cinq mètres cinquante. Comment voulez-vous que je me sorte de vos griffes avec mon mètre soixante ? »

« Je suis désolée, mais je ne mesure qu’un mètre soixante-quinze et je n’envisage pas vraiment de me raboter. »

« Tout ça, c’est bizarre parce que vous me plaisez beaucoup. »

Nous sommes des pros

10 juin, 2019

Unprosateur

Prospère

Ecrit des proverbes

Sur un prospectus

Pour un proxénète

Un peu prophète

Dont les propos

Sont provocants.

Leçon de peinture

9 juin, 2019

« Les gens disent que mon tableau est pittoresque. »

« C’est déjà mieux que s’ils le trouvaient complètement nul. »

« L’ennui c’est que le mot peut prêtre à confusion. On peut comprendre que mon œuvre est originale, ce qui est plutôt positif. Mais on peut aussi penser qu’elle est tellement bizarre qu’elle donne envie de rire, ce qui est négatif car je ne peins pas pour rigoler, ni pour faire rigoler. »

« Ne vous inquiétez pas. Ceux qui se piquent de peinture ne savent généralement pas quoi dire devant un tableau alors ils disent : pittoresque. »

« Je ne peux pas défendre mon œuvre devant une critique aussi médiocre. »

« Il n’y a pas de problème, votre tableau n’est pas attaqué. Il est regardé, ce n’est déjà pas mal. Personne n’a compris les Montres Molles de Salvador Dali, ça n’empêche pas que c’était un chef-d’œuvre. »

« C’était une l’illustration d’une distorsion du Temps… Enfin bref, je ne suis pas Salvador Dali, personne ne comprend mes intentions. »

« C’est vrai qu’elles sont compliquées. Ces êtres mi-femmes mi-hommes, tous peints en vert, on se demande qui c’est… »

« C’est une projection vers une nouvelle civilisation dans laquelle on ne conserverait que la partie bonne des hommes et la partie bonne des femmes. »

« Ah bon… ça promet ! Et pourquoi sont-ils tous verts ?… »

« C’est évident ! Les gens se confondront avec la nature. J’irai même jusqu’à dire qu’ils SERONT la nature ! »

« On progresse. On a trouvé un sens à ce que vous faites. On n’est plus dans le pittoresque. On pourrait peut-être dire : avant-gardiste. »

« Vous n’avez pas l’air de croire à la fin de notre civilisation. »

« Si, mais si on est moitié homme, moitié femme, on ne va plus rien comprendre à ce que l’on est. J’ai déjà du mal à assumer ma personnalité. »

« Et pour la nature ? »

« Je n’ai pas envie de devenir tout vert. Vous pourriez peindre des arbres qui deviennent humains pour symboliser l’importance de sauvegarder le nature. »

« Si je comprends bien, mon tableau est pittoresque, c’est-à-dire nul. »

Pauvre Valère !

8 juin, 2019

Valère

Veut plaire

A Claire.

Il n’est pas clair.

Il manque de flair.

Il a des glaires

Elle est en colère.

Quelle galère !

J’avance mon pion

7 juin, 2019

Le pion

Tartempion

Est un espion

Champion,

Mais il est du scorpion.

Il a des morpions.

Il me marche sur les arpions.

En tenant son lampion.

12345...375