La loi, c’est la loi

7 décembre, 2020

2654

Ci-gît !

20 septembre, 2021

Sur la Gironde,

La gironde

Gisèle

Gîte

Avec son gitan

Et son gibus.

Dans son giron

Un gigot

Gît.

Coups de gueule

19 septembre, 2021

« C’est un scandale ! »

« Qu’est-ce qui vous arrive ? Il est où le scandale ? »

« Je ne sais pas, mais ça m’arrangerait si vous aviez un scandale sous la main. Pour se faire remarquer aujourd’hui, il faut dénoncer un scandale ! »

« La pénurie de médecins dans nos campagnes, ça vous irait ? »

« Non, tout le monde le sait. Il faut surprendre. »

« Comment faites-vous pour vous indigner ? »

« Je pousse un coup de gueule. Vous n’avez pas remarqué ? Tout le monde pousse un coup de gueule actuellement. »

« C’est vrai, mais où ça nous mène tout ça ? »

« Aucune idée. L’important, c’est que je puisse pousser mon coup de gueule. Il devrait exister un droit au coup de gueule. »

« Est-ce que vous n’avez pas envie de dire des choses constructives plutôt que vous énervez contre n’importe quoi ? »

« Vous rêvez ! Comment se faire remarquer en disant des choses positives ? Si je n’aime pas le chapeau de la reine d’Angleterre, j’ai le droit de m’énerver dans tous les journaux ! »

« Ce n’est pas ce qui la fera changer de chapeau. Elle est têtue, vous savez ! »

« J’espère bien. Comme ça, faute d’autre chose, je pourrais toujours pousser un coup de gueule contre ses tenues. Je la surveille de près. »

« Il parait que vous voulez vous énerver contre l’équipe de France de foot. »

« Evidemment, ce n’est pourtant pas compliquer de mettre sur le terrain les joueurs que je conseille. Donc, allez hop : coup de gueule contre le sélectionneur, non mais alors ! »

« Vous êtes extrêmement sévère ! »

« Peut-être, mais vous avez remarqué ? Je suis à la pointe de l’actualité. On ne parle que de moi. D’ailleurs, il va falloir que j’arrête de vous parler gratuitement. Quand je donne un interview, c’est 120 000 euros les cinq minutes : allez hop ! »

« N’avez-vous pas envie de pousser un coup de gueule contre les gens qui poussent des coups de gueule à propos de n’importe quoi ?»

« Je vous vois venir ! Vous faites partie de ces minables petits intellos qui estiment qu’il faut des motifs sérieux pour s’indigner publiquement. »

« C’est mieux ! A force de pousser des coups de gueule, plus personne ne vous prend au sérieux. Vous perdez toute crédibilité. D’ailleurs, moi, l’expression coup de gueule me fait bien rire. »

« Vous préférez peut-être que je vous tacle sévèrement ? Avec vos questions idiotes, et votre façon de m’extorquer un interview gratuit, j’ai de quoi faire le malin pendant 15 jours. J’ai une idée ! On organise un débat télévisé entre nous deux et je quitte le plateau, très énervé, en vous traitant de crétin ou de connard. Au choix ! »

Tour à tour

18 septembre, 2021

A Tours

Autour

De la tour

Il y a des Vautours.

Fais le tour.

Ça vaut le détour.

Contourne

La tourbe

Sur ton retour.

Transparence

16 septembre, 2021

« C’est ainsi : quand je suis quelque part, c’est comme si je n’y étais pas. J’ai l’impression d’être transparent. Personne ne fait attention à moi. »

« Il est vrai, mon pauvre, que vous n’avez pas beaucoup de présence physique. Je ne sais même pas si vous êtes présent quand je vous parle. »

« Il y a pire. Quand je dis quelque chose, personne n’en fait cas, personne ne répond. C’est comme si je n’avais rien dis. »

« Vous êtes l’homme invisible. Vous êtes sur que vous avez une ombre ? »

« C’est ça. Des fois, des gens me marchent sur les pieds et ne s’excusent pas. Si je leur casse la figure, ils vont dire qu’ils se sont pris la porte sur le nez. »

« Si personne ne vous remarque, cela peut être un avantage : vous pouvez écouter ce que disent les gens ou regarder ce qui ne vous regarde pas. »

« J’aimerais mieux qu’on tienne compte de ma présence sur Terre. »

« Mon pauvre, nous serons bientôt dix millions, alors s’il faut tenir compte de l’amour-propre de chacun. »

« En plus, quand nous sommes plusieurs personnes à table, je me tape toujours le bout de table. Ou alors à côté d’une personne encore plus transparente. On ne tient pas compte de moi, sauf pour partager l’addition finale. »

« Il faut vous reprendre, mon vieux ! Faites quelque chose d’exceptionnel ! »

« Je me suis pourtant qualifié pour la finale du concours des spaghettis bologneses, mais personne n’a perçu l’importance de l’évènement. »

« Et quand vous n’êtes pas là, qu’est-ce qui se passe ? »

« Rien. Quand le rien n’est pas là, il ne se passe rien. Personne ne me demande où j’étais. Personne ne se souvient de mon absence. »

« C’est curieux, en effet. Le mieux ce serait que vous vous liez avec quelqu’un qui soit encore plus nul que vous. Ce serait le moins que rien. »

« Vous croyez ? S’il est moins que rien, je ne vais pas le remarquer. »

« Dites-vous que vous rassurez les gens qui se prennent pour quelqu’un. Et croyez-moi, ils sont très nombreux dans tous les domaines. »

« Si je vous suis bien, je pourrais rassembler les moins que rien et devenir quelqu’un dans le domaine de la nullité. »

« Ce ne serait pas si mal que ça. »

« Est-ce que je n’aggrave pas mon cas ? Un rien qui parle au nom de plusieurs riens, ça donne quoi. »

« Il est vrai qu’il vous faudrait un sujet. Dite n’importe quoi, de toute façon, comme vous êtes transparent, ça ne dérangera personne.  Vous pourriez même vous habillez n’importe comment, personne ne le verra. »

« Résumons-nous. Je suis un rien qui parle des riens, en disant n’importe quoi, habillé n’importe comment. Il faudra juste que je ne me fasse pas remarquer. »

L’histoire d’un trio

15 septembre, 2021

Trois mecs,

Un Grec

Sec,

Un tchèque

Avec un chèque

Et un évêque

Sans un copeck

Dinent d’un bifteck

Et d’une pastèque.

Des goûts et des couleurs

14 septembre, 2021

« Moi, j’aime les couleurs pastel. »

« Non, moi, ce sont les couleurs vives qui me plaisent. »

« Les couleurs pastel évoquent la douceur, la tendresse. C’est très agréable. Les couleurs très franches, moi ça me rappelle un arbre de Noël. »

« C’est deux conceptions de la vie : le pastel, c’est la poésie et les couleurs franches, c’est la vie dans ce qu’elle a de plus factuel. »

« Tout de même le pastel, ça correspond mieux à la sensibilité de l’artiste. »

« Heureusement que Monet et Van Gogh n’étendent pas ça. »

« Bon d’accord, c’était de grands artistes. Nous pourrions dire que chaque grand peintre utilise la matière qui convient le mieux à son expression. »

« Les couleurs constituent un monde étonnant. Entre le blanc et le noir, il existe une multitude de possibilités. »

« Et même en mélangeant noir et blanc, on a pu constater qu’il y a au moins une cinquantaine de nuances de gris. »

« Il faudrait que les hommes en tirent des conclusions. En mélangeant habilement plusieurs des tempéraments de  plusieurs couleurs, on peut obtenir des résultats brillants ! »

« Oui, mais ils ne sont pas raisonnables : il y a toujours un qui veut imprimer sa marque plus que les autres, si bien qu’on aboutit souvent quelque chose de monocolore ! »

« Cultivons la nuance ! Par exemple, je ne vous aime pas tellement, mais je reconnais que vous avez des conversations intéressantes. Vous ne vous contentez pas de me raconter votre week-end dont je me fiche complètement. »

« J’en conclus que vous appréciez cet aspect de ma personnalité, malgré votre détestation. »

« Tout à fait, je tiens à mon esprit d’ouverture, mais sans aller jusqu’à la compromission. Si vous êtes le bleu et moi le jaune, nous pourrions aller vers le vert tendre. »

« Voilà qui tombe bien, j’aime bien le vert. Donc, je ne vous aime pas non plus, mais je respecte votre esprit de répartie. »

« Si tout le monde était comme nous, il y aurait moins d’agressivité. Le bleu n’aurait pas pour seul objectif de casser la figure au jaune. Ou vice-versa. »

« Certes, mais cette harmonie des couleurs n’est pas possible avec n’importe qui. Par exemple, Dugenou et Martin sont des couleurs qui ne vont pas ensemble. Ils veulent tous les deux le même poste de direction. Je ne vous dis pas la castagne. »

« Finalement pour bien s’entendre, il faut avoir un tempérament proche ou alors complètement opposé, c’est-à-dire complémentaire ».

« Par exemple, dans mon couple, Thérèse est verte et moi je suis rouge, ça marche bien. »

« Moi, je suis vert et Josiane violette, c’est pour ça que nous allons passer nos vacances dans le Périgord chez sa mère, alors que j’aime tant la montagne. »

« Essayez de glisser vers le vert jaune, puis le jaune… »

Vive le vent !

13 septembre, 2021

Devant l’église,

Dans le Morvan.

Yvan vend

Autant

De vent.

Qu’Elise

A Pise

Et Lise

Qui vend une bise.

Le temps des discours

12 septembre, 2021

« Bon, ben… je vais faire un petit speech ! »

« Oui, mais alors pas trop long, je n’ai pas que ça à faire. »

« Qu’est-ce que je pourrais dire ? »

« Débrouillez-vous. Parlez pour ne rien dire. Si vous voulez passer l’examen de politicien supérieur, c’est une épreuve obligatoire. »

« Je pourrais parler de l’unité nationale. »

« Oui, ça c’est bon, ça ne mange pas de pain. Dites aussi que la jeunesse est notre avenir, en ayant l’air convaincu, comme si personne ne s’en doutait. »

« Je peux peut-être placer un mot sur la grandeur de la France. »

« Très bien, ça fait toujours plaisir. Mais inutile de rappeler qu’on n’a pas gagné l’Euro de foot. Vous pourriez plutôt affirmer que vous défendez les plus faibles.»

« Euh, les gens préfèreraient peut-être qu’on leur parle de leurs salaires, non ? »

« Non. Ils veulent forcément être augmentés, ce n’est pas la peine de le leur laisser espérer. »

« J’ai trouvé : je vais dire que je serai très ferme avec ceux qui ne respectent pas la loi. »

« Si vous voulez, ce n’est pas très original, mais enfin… ça peut vous faire gagner deux minutes. »

« Croyez-vous que je puisse dire des choses concrètes ? « 

« Surtout pas ! Vous tenez à ce qu’on vous dise que vous n’êtes qu’un charlatan qui ne tient pas ses promesses ? Non, restons abstraits ! »

« Et le retour de l’autorité. En général, ça marche bien ! »

« Non, pas trop. Vous allez faire peur. Essayez d’être humain : parler de votre famille, de vos enfants, de votre maman. »

« C’est-à-dire que Josiane ne veut pas que je fasse de politique. Mes enfants s’en foutent tant que je ne leur pique pas leurs tablettes. Et ma mère m’a toujours pris pour un incapable. »

« Inventez, mon vieux ! La fiction est toujours plus belle que la réalité. Faites-vous photographier avec Josiane. »

« Voilà qui va être compliqué, ça fait trente ans qu’elle n’a pas souri. »

« C’est embêtant. Il faudrait arriver à dire que la famille c’est le fondement de notre société. Empruntez la femme de Martin ! »

« Je ne suis pas sûr qu’il veuille me prêter sa femme. On a déjà eu une discussion un peu tendue sur ce sujet ! »

« Bon, finalement, le mieux serait de parler de liberté. Tout le monde est d’accord là-dessus. »

« Vous croyez ? Les gens aiment la liberté à condition que ce soit la liberté de faire ce qu’ils veulent sans tenir compte de l’intérêt collectif. »

« Ce n’est pas faux. Mais tenez-vous en aux mots qui sonnent agréablement à l’oreille de vos électeurs, tout en vous indignant de la démagogie de vos adversaires. »

L’histoire du lad et du laquais

11 septembre, 2021

Le lad

Laid

Et las

Était là,

Avec le laquais,

Sur les quais.

Ella

Les héla

Depuis la lagune

Où elle avait des lacunes.

Hardi Harry !

10 septembre, 2021

Harry

Est hardi.

Il vient d’Harvard.

Il joue de la harpe

Avec hargne

Et ardeur.

Dans ses hardes,

Il est au milieu du haras.

La harpie

Qui sent le hareng

Le harcèle.

12345...452